vendredi 10 janvier 2014

Tierra Del Fuego , Ushuaia , Fino Del Monde .

Lundi 13/01 ,
je me suis enfin décidé . Ce matin j'ai pris un billet pour Puerto Madryn ; départ 5h du matin pour 2000 km et 36h de voyage . Aujourd'hui tranquille : organisation pour demain , travail sur le blog , trier les photos car parfois mauvaise connection , et j'ai du mal à transférer et reclasser sans compter les virus .
Ce matin les envahisseurs sont arrivés ; trois paquebots sur le quai . Je vous explique pas , ils ne perdent pas de temps , tous les magasins sont envahis et ça fait pas semblant . Je peu vous garantir que les commerçants se frottent les mains . Il faut bien que chacun prenne sont plaisir quelque part .







Dimanche 12/01 ,
toujours indécis pour partir , j'en profite pour alimenter le blog . Avant hier j'ai eu un souci avec mes photos sur le glacier , j'ai du prendre un autre virus ; bien dommage .


Samedi 11/01 ,
journée tranquille car il va bien falloir préparer le retour , j'ai vraiment du mal à décrocher de Ushuaia ; c'est pas tous les jours que l'on se trouve au bout du monde à deux doigts de l'antarctique .
C'est pas possible de me reposer ; je pars en stop à l'extérieur de la ville pour longer le canal Beagle jusqu'à l'estancia Remolino . C'est ce canal qui divise l'Argentine : Ushuaia  et le Chili : Puerto Williams qui est le coté le plus Austral ; mais ce n'est pas une ville . Sur le s jeux de mots c'est bien Ushuaia la dernière ville Australe .   Des jeunes  argentins sympa me prennent et on passe la journée ensemble sur le parcours et le soir je les invite prendre une pizza et la cerveza à l'auberge pour les remercier.











Vendredi 10/01 ,
je part pour la journée dans le parc National  Tierra del Fuego , une belle balade autour du Bahia Lapataia  par les corniches : parc magnifique je vous laisse voir les photos.







Jeudi 09/01 ,
 je pose enfin un pied sur Tierra Del Fuego . Une île égarée au fin fond de notre civilisation ; partagée en deux : Chili et Argentine . Tout le long du trajet , grande étendue de steppe avec quelques estancias , puis la forêt , des lacs .Quatrième passage à la frontière . Le ciel se charge de plus en plus de gros nuages et ce met à pleuvoir très fort et le vent  , puis réapparaît la cordillère des Andes qui vient mourir au pied de l'océan .
21h Ushuaia , protégée et entourée par la cordillère . Et gros stress , tous les hébergements complets pour quelques jours : ou dormir ? surtout pas dehors . Heureusement j'ai rencontré un japonais Hideo avec qui j'ai souvent partagé un bout de chemin . Nous avons réussi à planter sa tente sur un petit bout de terrain à l'intérieur d'un semblant d'auberge . Le lendemain j'ai réussi enfin avec un peu de chance d'avoir un lit au chaud .Le propriétaire est vraiment cool , bonne ambiance .Une bonne adresse 133 Antartida Argentina (familia Olmo)
Ushuaia est une ville qui attire beaucoup de touristes :les plus fortunés finissent leur périple sur l'antarctique .
J'adore cette ville qui me laisse rêveur : il se passe plein de choses dans ma tête ;çà ne peut pas s'expliquer .
Quand le regarde le fin fond du canal Beagle , je me sens aspiré comme si je partais dans un autre monde .
Je perds toute notion du temps , hier dans la matinée j'ai fouiné dans tous les recoins de la ville et l'après midi ascension sur le glacier Martial , puis au retour vers 20h  j'ai pris un petit sentier qui longe un ruisseau , petit canyon et en suite je serpente une forêt dense : fin de la rando vers 23h , c'est quand même incroyable de finir à cette heure ci , il fait nuit vers 11h30 . Que du bonheur , je profite un maximum de ces longues journées . Le soir on se retrouve ; une bonne équipe devant une cerveza , carna à la plancha et les soirées finissent tard .














                               

8 commentaires:

  1. USHUAIA... magnifique !!!!! nous comprenons que tu aies du mal à décrocher et
    te souhaitons un retour en douceur... bonne continuation.
    Gros bisous de nous deux.
    Marie-Jo & Pierrot

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  3. Et tu n'as rien trouvé d'autre qu'une R12 pourrie pour faire du stop ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus de respect à parler ma R12 1981! Nous avons roulé de Buenos Aires à Ushuaia et à l'arrière (8000 km) et vit toujours et promenades. Je vous invite à faire demi-tour et être l'amour.

      Supprimer
  4. Tu aurais pu mettre la photo de la pizza! madre de dios!

    RépondreSupprimer
  5. Tom un gros câlin! Bon voyage!

    RépondreSupprimer
  6. Salut Rau c'est pour rire nous aussi on a un J5 Peugeot pourri et qui roule toujours et encore longtemps pour pas cher comme les voitures modernes

    RépondreSupprimer